5 octobre 2014 – Inauguration

Le 5 octobre 2014 a eu lieu l’inauguration à Salin de Giraud de  la Stèle nationale à la mémoire des travailleurs indochinois, en présence du sous-préfet d’Arles, représentant de l’État français, du maire de Miramas, représentant du conseil régional PACA, du maire d’Arles, vice-président du conseil département, d’une attachée de l’ambassade du Vietnam, du président du Syndicat des riziculteurs, et du président de l’association M.O.I.

La cérémonie d’inauguration s’est ouverte  en présence d’une foule nombreuse composée de veuves, d’enfants et petits-enfants de travailleurs indochinois, et de deux anciens travailleurs indochinois encore valides, Thanh Van Thanh et Nguyen Ngoc Sau. L’ambassade du Vietnam avait délégué la conseillère d’ambassade Mme Dang Thi Thu ha.

Avant les prises de paroles, la cérémonie s’est ouverte par un poème émouvant d’Olivier Morin, poète héraultais, sur le périple des travailleurs indochinois : « Ils sont venus de force ». La chorale des enfants de Salin de Giraud a interprété le chant « Loin du Vietnam », sur des paroles de Béatrice Nguyen, accompagné à la guitare par David Périe, compositeur.

la chorale se Salin

Le poème et le chant à la mémoire des 20 000 travailleurs forcés ont été suivis par le dévoilement de la stèle  par les deux anciens travailleurs indochinois.

Ont ensuite pris la parole:

  • Nguyen Ngoc Sau, ancien travailleur indochinois;
  • Hervé Schiavetti, maire d’Arles, et vice président  du conseil départemental des Bouches du Rhône;
  • Richard Trinh, président de l’association M.O.I.
  • Joël Pham, secrétaire de la M.O.I.;
  • Frédéric Vigouroux, maire de Miramas, et représentant du président du conseil régional PACA Michel Vauzelle;
  • Bertrand Mazel, président du syndicat des riziculteurs.

Enfin, Pierre Castoldi, sous préfet d’Arles, représentant le secrétaire d’État aux anciens Combattants et de la Mémoire, Kader Arif, a lu un le message reconnaissant officiellement que « 20 000 travailleurs indochinois ont été arrachés à leur terre natale et conduits de force sur le sol de France ». Il  ajouté que « l’hommage et la reconnaissance de la France doit être à la hauteur du sacrifice de ces hommes« .

Pour lire le texte complet lu par le sous préfet:  Déclaration de reconnaissance par la France

Pour lire le discours de Bertrand Mazel, président du syndicat des riziculteurs, qui reconnait pour la première fois « l’apport des travailleurs indochinois à la riziculture de Camargue« :  Reconnaissance par le président des riziculteurs

La cérémonie en images