L’ASSOCIATION

Porter la mémoire des ouvriers indochinois requis par la France lors de la Seconde Guerre mondiale.

Faire connaitre et faire reconnaitre leur histoire.

Telles sont les ambitions de l’association Mémorial pour les Ouvriers Indochinois, en abrégé M.O.I.

Logo MOI

A l’époque de la Seconde Guerre mondiale, M.O.I. désignait le service de la Main-d’œuvre Indigène. Nous avons voulu réutiliser ce sigle, dans un sens plus noble.

Capture

Statuts de l’association – article 3 – Objet

« Édification d’une stèle en Camargue à Salin de Giraud (commune d’Arles) commémorant l’emploi de 20 000 ouvriers indochinois immigrés de force en France au début de la Seconde Guerre mondiale.

Mise en œuvre de toutes actions visant à préserver dans nos mémoires ce moment d’Histoire comme élément constitutif de l’identité des territoires où ils ont travaillé. »

Lorsque l’association M.O.I. a été créée, en décembre 2011, son objectif était l’érection d’un mémorial à visée nationale, qui porterait la mémoire de ce que ces 20 000 hommes avaient vécu. Cet objectif a été atteint avec l’inauguration, en octobre 2014, de la Stèle nationale à la mémoire des travailleurs indochinois, à Salin-de-Giraud (13).

Aujourd’hui, les objectifs de l’association se sont élargis. Il s’agit de faire vivre cette stèle, mais aussi de soutenir tous les projets qui visent à faire connaître l’histoire de ces hommes, et à la faire reconnaître par la France et le Vietnam.